top of page

Psychologie de l'habitat

Depuis les années 60, la psychologie de l'habitat s'intéresse à l'impact de l'environnement sur le corps humain (comportement, émotions, perceptions ...)

Faisant partie de notre environnement physique proche, l'habitat dispose de trois fonctions psychosociales : la protection, le repère et la stabilité.


L'une des figures les plus emblématiques de la psychologie de l'habitat est le psychiatre franco-argentin Alberto Eiguer, qui a notamment introduit le concept de "psychologie de l'espace".

D'après Eiguer, l'habitat serait à prendre comme une extension de soi, comme une influence sur l'humeur, la personnalité, et imaginer la maison comme lieu de construction de l'identité personnelle et familiale.

psychologie de l'habitat

La maison comme seconde peau : les fenêtres étant nos yeux, la porte notre bouche.


Ainsi, chaque pièce de la maison a une signification particulière et représente une part de notre identité. Cependant, ces significations peuvent varier d'une culture et d'une personne à l'autre.


De manière générale, le salon représenterait l'espace social de la maison, le lieu de rassemblement, la façon dont on souhaite être perçu par les autres.


L'entrée serait le visage de la maison, la première impression, l'accueil voire l'ouverture sur le monde extérieur.


La cuisine symboliserait quant à elle le coeur de la maison, lieu de partage familial.


« Notre foyer est à notre image. Il nous permet d’être nous-mêmes. C’est un lieu où nous nous ressourçons. Où nous pouvons lâcher prise. » Lindsay Graham, Psychologue spécialisée, responsable de la psychologie de l’espace The Centre for the Built Environment, Berkeley, USA


De la psychologie de l'habitat découlera d'autres principes, notamment celui de l'ordre et du désordre, du Feng Shui ou encore de la psychologie des couleurs.


Ordre et désordre

L'organisation du logement agit sur l'état d'esprit.

Un espace désordonné pourra être le signe d'un conflit intérieur, un besoin de remplir des espaces vides.

Désencombrer sa maison devient primordial pour y voir plus clair et avoir l'esprit tranquille.

En revanche, un espace trop bien rangé pourra également être le signe d'une volonté de maîtrise, on range trop de peur que ce soit le "bazar". Résultat, on obtient un espace trop clinique, qui manque de vie, avec cette impression de vivre dans un musée.


Feng shui

Même s'il en existe plusieurs versions aujourd'hui, le concept du Feng shui repose essentiellement sur la circulation harmonieuse des énergies dans la maison, et donc sur le bien être de ses occupants.

On cherche donc à équilibrer notre énergie vitale (Chi) selon les cinq éléments (bois, feu, métal, eau et terre), chaque élément étant associé à un groupe de couleurs, Ying pour les couleurs froides, yang pour les couleurs chaudes. Le Feng shui s'intéressera aussi à la disposition du mobilier dans les espaces, de façon à ce que l'énergie circule de la manière la plus optimale possible.

psychologie de l'habitat

Psychologie des couleurs

Il faut savoir que chaque couleur émet des vibrations avec un effet biologique et psychique différent (prouvé scientifiquement), ce qui fait que d'un pays ou d'une personne à l'autre, nous n'avons pas tous les mêmes réactions et interprétations face aux couleurs.

En thérapie, les couleurs sont par exemple utilisées pour calmer ou stimuler. Il est important de choisir les bonnes couleurs chez soi pour avoir de bonnes ondes (les meilleures ondes possibles) et s'y sentir bien. C'est ce que l'on appelle également la chromothérapie.


Et vous, comment vous sentez-vous à la maison ?


A lire également :

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page